ENT : comment mettre en place un escape game avec l’exerciseur ?

[Témoignage]

Publié le 5 juillet 2021 - Modifié le 6 juillet 2021

Professeur d’anglais depuis 2006, Claire Parmentier enseigne au Collège Louis Pasteur de Petit-Couronne (76). Elle utilise depuis 4 ans l’ENT Skolengo plus connu sous le nom d’Arsene76. Référente numérique, elle fait partie du pôle compétence numérique de l’académie, ce qui l’amène à réfléchir sur les différents usages numériques à développer avec l’ENT et à partager son expérience auprès des autres enseignants. Découvrez comment l’ENT l’accompagne au quotidien dans ses missions et comment elle a mis en place un escape game* avec l’exerciseur de l’ENT pour motiver ses élèves dans leurs apprentissages.

L’ENT : un outil clé pour assurer ses missions pédagogiques

Depuis le début de l’année, Claire utilise exclusivement le classeur pédagogique pour réaliser ses missions pédagogiques.

C’est un vrai bénéfice. L’ENT me permet de centraliser tout mon travail. Je suis plus productive et efficace en utilisant l’ENT comme base de travail. A partir de mon agenda, je prépare toutes mes activités que je diffuse aux élèves via leur classeur pédagogique.
Je suis convaincue que c’est l’outil que les enseignants doivent adopter au quotidien pour accomplir leurs missions pédagogiques mais c’est aussi un outil indispensable pour les élèves pour faciliter leur apprentissage.

 
 
témoignage escape game ENT
témoignage escape game ENT

Ludifier les cours pour faciliter et motiver les apprentissages

Pendant la période d’enseignement à distance, Claire a mis en place des activités sous forme de parcours en utilisant l’exerciseur pour assurer la continuité pédagogique. Ainsi, les élèves réalisaient des activités attractives de façon autonome depuis leur domicile et obtenaient directement les réponses à leur travail. Claire utilise l’exerciseur aussi bien à distance qu’en présentiel. En début de cours, Il lui arrive de leur proposer une activité sur l’exerciseur afin de revoir de façon ludique les cours précédents. « Avec cet outil interactif, les élèves sont plus réactifs qu’avec un exercice sur papier. »

En utilisant l’exerciseur pendant cette période d’enseignement à distance, mes élèves étaient motivés pour réaliser leurs activités. Ils aimaient avoir directement le résultat de leur travail. Ils étaient fiers de me prouver qu’ils avaient réussi leurs exercices en m’envoyant des copies d’écran de leurs résultats. C’est un réel gage de réussite pour moi car j’ai évité de nombreux décrochages scolaires en optant pour l’exerciseur dans ce contexte.
 

Cas concret : mise en place d’un « escape game » avec l’exerciseur

Après avoir essayé les nombreuses fonctionnalités de l’exerciseur (vidéo, texte à trous, fonction de glisser déposer, etc.), Claire Parmentier a mis en place un escape game lorsque que le contexte sanitaire a entrainé une nouvelle période de travail à distance. La ludification des apprentissages lui semblait la solution évidente pour éviter le décrochage scolaire et assurer la continuité pédagogique.

Elle a donc créé des parcours d’activités sous forme d’escape game pour travailler la compréhension et le vocabulaire anglais. L’activité est ensuite mise à disposition des élèves dans le travail à faire. Ainsi, elle dispose automatiquement de la liste des élèves ayant rendu leur travail. Elle peut donc suivre ceux en décrochage scolaire et échanger avec eux sur les difficultés rencontrées.

témoignage escape game ENT
témoignage escape game ENT
 
témoignage escape game EMS Skolengo
témoignage escape game EMS Skolengo
escape game ENT-EMS Skolengo
escape game ENT-EMS Skolengo

 
Pour construire son escape game, elle a mis en place une série d’exercices. Si les élèves réussissent à 75% l’exercice, ils obtiennent une lettre. Quand ils ont fini l’intégralité des exercices, les élèves doivent remettre les lettres obtenues dans le bon ordre pour obtenir un mot de vocabulaire. Pour vérifier s’ils ont trouvé le mot clé à découvrir, Claire intègre un coffre-fort via une application. Si le coffre s’ouvre après que l’élève a rentré le code « mot trouvé », il découvre, par exemple, soit la thématique de la séance suivante, soit une vidéo ludique en lien avec le thème étudié en cours.


Les élèves sont motivés par cette approche ludique de l’apprentissage. Même s’ils ne réussissent pas l’exercice du premier coup, ils le recommencent car ils ont envie d’obtenir la lettre pour trouver le mot secret. C’est très motivant pour eux et c’est la garantie pour moi qu’ils ont travaillé leur leçon.

Pour vérifier si l’élève a bien effectué son travail, il doit préciser dans le travail à faire le thème de la séance suivante.
Ces escape game ont été très bien accueillis par les élèves et les parents. Ils ont apprécié l’autonomie que confère ce type d’activité. En tant qu’enseignante, pouvoir réutiliser et modifier d’une année sur l’autre ces activités créées dans l’exerciseur constitue une vraie plus-value.


Pour en savoir plus, découvrez le tutoriel de Claire Parmentier « Ludifier le classeur pédagogique : comment transformer ses activités en escape game ? » 

*Définition Escape Game : jeu dans lequel un joueur ou un groupe de joueurs enfermés doit résoudre dans un temps limité une série d’énigmes en lien avec une histoire.